FO UNILEVER

FO UNILEVER

Blog Syndicat Force Ouvrière . Site de Le Meux - Siège & Ventes

Publié le par FO UF-HPCI
Unilever est l'un des plus grands producteurs mondiaux de produits alimentaires, cosmétiques et de nettoyage sous des marques bien connues telles que : Algida, Ax, Cif, Domestos, Dove, Knorr, Vaseline, Lipton, Ben & Jerry's, Rexona, Signal et Timotei.
Notre objectif est de doubler la taille de l'entreprise tout en réduisant l'impact négatif sur l'environnement naturel et en augmentant l' impact social positif. D'ici 2020, Unilever vise à aider plus d' un milliard de personnes à améliorer leur santé et leur bien-être, à s'approvisionner en matières premières agricoles uniquement auprès de sources gérées de manière durable et à réduire l'impact environnemental de leurs opérations.
Unilever est un endroit où, dans votre travail, vous pourrez atteindre vos objectifs, créant ainsi une meilleure entreprise et un monde meilleur . Vous travaillerez avec des marques appréciées, grâce auxquelles vous améliorerez la vie non seulement de nos consommateurs , mais aussi de communautés entières. Vous serez responsable de l'introduction de solutions innovantes dans notre entreprise, petites et grandes, qui nous font grandir et dominer le marché. Chez Unilever, vous améliorerez vos compétences grâce aux précieux conseils de nos dirigeants et associés qui vous inspireront à changer pour le mieux . VARSOVIE
Le siège social de Varsovie emploie 300 personnes dans divers départements et fournit un support complet pour les processus dans les domaines du marketing, des ventes, des finances, des ressources humaines, de la chaîne d'approvisionnement, de la R&D et de l'informatique.
C'est ici que nous travaillons chaque jour sur de vrais projets d'entreprise avec le soutien d'équipes locales et régionales pour répondre aux besoins quotidiens en matière de nutrition, de nettoyage et de soins personnels à travers des marques qui aident les gens à se sentir bien et à profiter au maximum de la vie.
Le siège social d'Unilever en Pologne est situé dans le complexe de bureaux Eurocentrum, l'un des immeubles de bureaux les plus écologiques de Varsovie.
🏠 KATOWICE - USINE
L'usine de thé de Katowice est leader dans sa catégorie à l'échelle européenne. Nous devons notre position au haut niveau d'avancement technologique, à l'accès aux outils et technologies les plus modernes (robots, imprimantes et scanners 3D) et à un personnel hautement qualifié, que vous pouvez rejoindre dès aujourd'hui !
Nous employons environ 300 employés. Notre service Planning planifie quotidiennement la production de notre usine et de l'usine à thé de Bruxelles. Nous nous développons également fortement dans le domaine du Lean Manufacturing - optimisation des processus de production (nous sommes fiers lauréats du TPM Excellence Award et du bronze World Class Manufacturing Award). Nous nous concentrons également fortement sur les activités écologiques (nous avons notre propre station d'épuration biologique, nous plantons régulièrement des arbres à Katowice).
En travaillant dans notre usine de thé, vous aurez l'opportunité de découvrir toutes les technologies d'emballage de thé utilisées dans le monde. C'est ici que nous emballons la marque la plus reconnaissable de cette boisson - Lipton, mais aussi la marque la plus populaire en Pologne - Saga. Nous sommes le seul producteur de thé pour Foodsolutions, ce qui signifie que dans chaque hôtel, restaurant ou avion où le thé Lipton est servi, c'est du thé en provenance directe de Katowice.
🏠KATOWICE - Centre d'Opérations Européen Unilever
La branche Katowice d'Unilever crée le "Centre d'Excellence Opérationnelle". L'idée derrière la création du centre est née de la nécessité de centraliser la gestion des domaines d'activité clés, tels que les opérations financières et de transport. Cette structure a permis d'accélérer de nombreux processus, augmentant considérablement l'efficacité et l'efficience d'Unilever, tout cela grâce à l'engagement de l'équipe de Katowice, qui obtient d'excellents résultats chaque année.
L'étendue des processus mis en œuvre dans la succursale de Katowice comprend : la logistique des transports, la planification centrale, le service client, la gestion des données et les services financiers pour toute l'Europe. De plus en plus de responsabilités et de tâches ont contribué à la création de nouvelles équipes, et l'emploi dans le centre de Katowice a augmenté au fil des ans - de 20 personnes en 2008 à près de 700 personnes en 2018.
Au bureau de Katowice, nous accordons une grande importance à offrir à nos employés une atmosphère de travail conviviale et nous nous soucions de maintenir un équilibre entre le travail et la vie personnelle. Nos collaborateurs utilisent et s'impliquent avec enthousiasme dans de nombreux événements organisés ensemble, tels que : tournoi de tennis, tournoi de baby-foot, participation à la Business Run (en 2017 150 personnes), jouer au volley-ball et au football dans une salle de sport louée, prix pour les navetteurs à vélo pour se rendre au travail, concours internes, initiatives conjointes dans le cadre d'activités pour la communauté locale, achats dans le magasin de l'entreprise avec les produits de l'entreprise et bien plus encore.
Un bureau moderne à Katowice, dont les intérieurs ont été conçus conformément aux principes du développement durable, est situé à ul. Chorzowska au centre de Katowice.
POZNAŃ - USINE
L'usine de Poznań est l'une des plus grandes usines Unilever de production alimentaire et la seule de son genre en Pologne. Nous fabriquons environ 800 produits différents (fixations, sauces, soupes, plats cuisinés Mealkite, pâtes, ketchup, mayonnaise) sous les marques suivantes : Knorr, Hellmann's, Unox, Amino, Bertolli, Calvé, Amora, Kuner.
Nous réalisons la production sur 2 départements de production et 25 lignes. Les 2/3 de notre portefeuille sont exportés (le plus gros marché est les Pays-Bas), la Pologne est le deuxième marché. Nous répondons à des normes très élevées en termes de qualité, de sécurité et de protection de l'environnement, garantissant le respect de la législation locale et des exigences de l'entreprise.
Nous employons plus de 800 employés. Nous voulons nous développer en réduisant notre impact sur l'environnement naturel et en augmentant en même temps notre impact positif sur la société. (il fait partie de notre Plan pour une Vie Équilibrée).
La sécurité de nos employés et la qualité des produits fabriqués sont nos valeurs clés, et nos activités sont basées sur la méthodologie WCM (World Class Manufacturing).
Nous n'oublions pas non plus la communauté locale. Depuis plusieurs années, l'usine Unilever de Poznań construit une vision et une stratégie de volontariat des employés, c'est-à-dire impliquer les employés dans le volontariat pour des communautés / organisations non gouvernementales spécifiques.
🏠 BYDGOSZCZ- FACTORY
L'une des usines les plus grandes et les plus modernes du groupe - Fabryka Kosmetyków i Kostek Toiletowych - est située à Bydgoszcz au 20, rue Kraszewskiego. C'est sur nos lignes que Dove, Timotei, Rexona, Axe, Clear, Sunsilk, Vaseline, Domestos et bien d'autres marques mondiales sont créées. Ils sont au nombre de 48. Notre production quotidienne est d'un million et demi de produits prêts à l'emploi - shampoings, après-shampooings, crèmes, baumes, gels, produits pour adultes et enfants. Nous utilisons plus de 500 recettes et près de 150 types de conditionnements - flacons, pots, bidons, tubes, sachets de différentes tailles et formes. Grâce à la polyvalence des machines et aux compétences de nos opérateurs, mécaniciens, automates et spécialistes porteurs de solutions innovantes, une ligne de production peut produire plus de 20 formats différents !
Le point fort de notre usine est son équipe. Nous employons plus de 1 000 personnes au total. 85% de notre personnel est composé d'ouvriers de production qui utilisent des machines et des appareils dans les lignes de production - dans le domaine de la production de produits semi-finis, il s'agit de mélangeurs modernes et d'une installation de transmission, dans le domaine de l'emballage - emballage semi-automatique et entièrement automatique lignes. Les 15% restants de l'usine sont des employés des équipes de soutien à la production - incl. Equipe d'Ingénierie, Planification de la Production, Innovation, Qualité, SST. De plus, nous avons des postes d'assistants occupés par des étudiants ou des diplômés, aidant nos spécialistes et ingénieurs dans leur travail quotidien et, en même temps, acquérant une première expérience professionnelle dans leurs spécialités.
Nous agrandissons systématiquement, modernisons notre parc de machines, améliorons la productivité en investissant dans de nouvelles technologies - nous automatisons les processus, les données et les livraisons dans l'usine. Nous travaillons avec l'utilisation des outils les plus modernes - robots, scanners et imprimantes 3D, caméras à grande vitesse, microscope, etc. Nous améliorons le processus de production sur la base de méthodologies globales, telles que WCM, Lean Manufacturing, et dans ce processus nous impliquons tout le monde, du directeur à l'opérateur. Nous créons des équipes de projet interdisciplinaires et encourageons les employés à partager des idées pour toute amélioration. Ils rendent le travail en usine plus facile, plus sûr ou plus efficace. Nous apprécions et récompensons les efforts supplémentaires !
Nous sommes certifiés ISO 9001. Nous mettons en œuvre des objectifs de qualité, de sécurité et de protection de l'environnement très élevés, garantissant non seulement le respect de la législation locale, mais surtout répondant aux exigences les plus élevées de l'entreprise dans ce domaine. Tout cela se traduit par un grand confort de travail dans notre usine - nous nous soucions d'aspects tels que l'ergonomie, la propreté, l'organisation du lieu de travail, le niveau sonore optimal, la température, les conditions de travail sûres et hygiéniques.
🏠 BANINO près de GDAŃSK - FACTORY
Unilever à Banino près de Gdańsk est une usine où nous produisons de la crème glacée ALGIDA. C'est ici que votre glace préférée est fabriquée, ce qui depuis plus de 20 ans fait sourire les consommateurs non seulement polonais ! Nous sommes reconnus dans le monde entier par notre logo - la forme d'un cœur blanc sur fond rouge, sous lequel il y a l'amour pour la crème glacée et le désir de faire plaisir aux autres.
Nous avons introduit la marque ALGIDA sur le marché polonais en 1993 avec l'achat d'une usine à Banino par Unilever. Une marque qui rapproche les gens depuis des années et qui les incite à partager leur joie. Suivant les tendances, nous élargissons constamment notre offre, nous surprenant avec des produits adaptés aux différents goûts, modes de vie et préférences gustatives.
Notre riche portefeuille regorge d'offres, parmi lesquelles chaque amateur de crème glacée trouvera quelque chose pour lui-même : des variantes bien-aimées de la crème glacée classique sur un bâton avec des délices tels que le sensuel Magnum, ou Big Milk ou le Twister aux fruits rafraîchissant, en passant par le traditionnel glaces familiales de la ligne Algida Śmietankowa, à Carte d'Or, qui peuvent tomber amoureux dès le premier essai.
Nous devons notre position sur le marché au haut niveau d'avancement technologique, à l'accès aux derniers outils et technologies ainsi qu'à un personnel hautement qualifié, que vous pouvez rejoindre dès aujourd'hui ! Nous réalisons la production sur 7 lignes de production principales. Notre crème glacée est destinée au marché polonais et européen. Chaque année, nous produisons environ 250 millions de glaces ! Lors de la production, nous répondons à des normes très élevées en termes de qualité, de sécurité et de protection de l'environnement. La sécurité de nos collaborateurs et la qualité des produits fabriqués sont nos valeurs clés. Dans notre travail quotidien, nos activités sont basées sur la méthodologie WCM (World Class Manufacturing), qui nous permet de rationaliser et d'améliorer les processus. \ Nous nous concentrons fortement sur les activités écologiques (nous avons notre propre station d'épuration biologique). Dans nos activités, nous coopérons et prenons soin de la communauté locale. Nous voulons développer, prendre soin de l'environnement naturel, augmentant ainsi l'impact positif sur la communauté locale (cela fait partie de notre plan "Vivre de manière durable").
Peut être une image de texte qui dit ’BYDGOSZCZ Fabryka Kosmetyków iKostek Toaletowych BANINO Fabryka Lodów POZNAŃ Unilever Foodsolutions POZNAŃ R&D Unilever WARSZAWA Biuro głowne POZNAŃ Fabryka Żywnoś›ci PIOTRKÓW TRYBUNALSKI Centrum Magazynowania Dystrybucji KATOWICE Fabryka Herbaty KATOWICE Europejskie Centrum Operacji Finansowych Transportowych’
 
 
 
2
2 commentaires
3 partages
 
J’aime
 
 
 
Commenter
 
 
Partager
 
 

Voir les commentaires

Publié le par FO UF-HPCI
Unilever a regroupé dans une structure indépendante plusieurs de ses marques beauté dont Timotei et Monsavon. Un premier pas vers une vente ?
 
 
 
A l’occasion de la présentation des résultats trimestriels d’Unilever, le CEO Alan Jope a confirmé la création d’une nouvelle structure nommée Elida Beauty. Y seront regroupées diverses petites marques beauté du groupe comme Monsavon, Timotei, les produits professionnels Tigi ou encore les déodorants Impulse. Il s’agit de marques principalement vendues en Europe et en Amérique du Nord et qui ont généré un chiffre d’affaires d’environ 600 millions d’euros en 2020. « Il s’agit désormais d’un groupe autonome et nous recherchons la meilleure façon de bâtir un avenir radieux pour ce portefeuille », a déclaré Alan Jope. Au sein d’Elida Beauty, les marques bénéficieront d’un management dédié et Unilever explore donc les « différentes options de création de valeur ». Cela passera-t-il par une vente ? En tout cas, une entité autonome peut être plus facilement vendue.
La stratégie du groupe est actuellement de faire le ménage dans son portefeuille de marques et de recentrer ses activités sur ses marques fortes. C’est le cas de ses activités autour du thé, là aussi en train d’être rassemblées dans une entité. Pour le thé, Unilever réfléchit à une introduction en bourse ou à une cession.

Voir les commentaires

Publié le par FO UF-HPCI

Voir les commentaires

Publié le par FO UF-HPCI
Pour la reprise ce weekend , suite à la fermeture weekend de pâques , l'équipe du matin à eu l'info de fermeture du site par le directeur , et l'équipe d’après-midi par le responsable de production ONE DUPPI, les échanges étaient chauds selon un élu en weekend , et le clou , c'est , que le comité de direction demande aux chefs d'équipes de signaler les salariés, qui ne travaillent pas......un chef d'équipe à défendu ses troupes , et signale bien qu'ils est dans la même barques que tout les salariés du site , et qu'en aucun cas il ne se livrera à de tels agissements...le directeur signale aux salariés qu'il fallait travailler pour être payés , et sinon, ils devaient se mettre en maladie, non mais on marche sur la tête, un moment cette direction à bassinez les OS sur l’absentéisme qui plombe la production , et maintenant ils incitent les salariés à se mettre en arrêt, incroyable ,et, la sécu prends le relais des salaires , et le grand UNILEVER ramasse encore un peu plus.... voilà des salariés travaillent pour les plus anciens depuis 40 ans pour cette usine , et le remerciement est arrivé...FERMETURE D'USINE....
 

Voir les commentaires

Publié le par FO UF-HPCI

Les soupes KNORR sont fabriquées en Alsace depuis 1953, tout d’abord à Illkirch-Graffenstaden puis, depuis 1983, à Duppigheim. Ces soupes font parti du patrimoine culinaire Français.  

A l’époque notre objectif était de fabriquer des produits de qualité pour les consommateurs.

L’innovation, avec un centre de recherches et développement unique, et sur site, proposait chaque année de nouvelles recettes élaborées à l’usine ce qui permettait une croissance régulière du marché.

En 2000 cette marque florissante devenue un appât est achetée par Unilever, un groupe à vocation financière et à dégager le plus de marge possible pour redistribuer un maximum d’argent à ses actionnaires.

Marche arrière toute, et recherche du profit maximum !!!!! La donne n’est plus la même, l’usine devient une pompe à fric.

Suppression du centre de recherches et développement de Duppigheim, pour une délocalisation en Pologne, modifications des recettes pour encore plus de bénéfices.

Nombreux sont alors les salariés qui disent que nos produits perdent leurs goûts, que nos recettes perdent en qualité.

Réponse immuable de la direction, il faut produire moins cher.

Investissement pour toujours plus de rentabilité, diminution des budgets de publicité pour soutenir la marque. Unilever laisse lentement mais surement mourir l’usine.

Le consommateur n’est pas dupe, mais Unilever n’a que faire des consommateurs, l’important c’est la somme que l’on va distribuer aux actionnaires !

Unilever recherche à chaque instant un maximum de rentabilité au détriment de tout….

Dégradation des conditions de travail, le personnel qui quitte l’entreprise n’est pas remplacé !

Explosions du nombre de maladie professionnelles dû à un accroissement de la cadence des lignes et de la charge de travail. Diminution drastique des budgets de Maintenance et malgré cela le personnel s’investit et la productivité des lignes augmente. Mais cela à un coût qui est un stress permanent des salariés.

Les salariés payent un lourd tribut : certain y laisse la santé, d’autres se trouvent sans emplois, les employés vivent avec la boule au ventre devant la menace de subir un plan social à tout moment.

Nos fabrications sont en partie répartit chez des sous-traitant en Europe pour être distribuer et vendu en France, pour un groupe qui se dit investi dans la défense de l’environnement, Unilever met des centaines de camions sur les routes en Europe pour livrer les différents points de vente.

A Duppigheim, le navire coule petit à petit la stratégie financière prime sur la stratégie industrielle.

L’usine de Duppigheim n’est plus maître de ses volumes car c’est Unilever qui décide où il met ses volumes … et c’est ainsi que Unilever à construit la chute de rentabilité de l’usine !

Après 21 ans sous le giron d’Unilever, en pleine crise Covid, Unilever annonce le 25 mars 2021, la fermeture du site de Duppigheim en laissant 261 familles sur le carreau pour gratifier un peu plus les actionnaires !

Nous disons NON à la fermeture du site ! Ce site est viable à condition de faire des volumes de soupes et sauces ici à Duppigheim et à condition de faire des produits de qualité ! Nous savons faire cela !

Le personnel a un réel savoir-faire et aime son usine !

« Nous sommes KNORR » - « La personne avant la marge » - « NON à la fermeture du site de DUPPIGHEIM »

Merci de soutenir le personnel de l’usine KNORR dans ce combat contre ce grand groupe mondial qu’est UNILEV

Voir les commentaires

Publié le par FO UF-HPCI

Récit d’une mort programmée et d’un licenciement boursier de 261 salariés de la part d’un groupe qui n’en n’aura jamais assez !!

 

Unilever en quelques chiffres : 50,7 milliards d’€ de chiffre d’affaires en hausse de +2% en 2020 et un profit opérationnel de 9,4 milliards d’€ soit un taux de marge opérationnelle de 18,5% contre 14,1% en 2015 soit une des meilleures progressions dans son secteur d’activité. Le consensus de 26 analystes financiers cité par le groupe prévoit une croissance moyenne de +3,6% du chiffre d’affaires en 2021 et un taux de profit opérationnel moyen de 19,2%.

 

Le projet de cessation des activités du site de Duppigheim constitue l’ultime épisode d’un feuilleton commencé en 2000 après le rachat par Unilever des activités de BFI.  

 

Depuis son rachat par Unilever, BFI a été méthodiquement dépouillé de toute sa substance pour ne devenir qu’un prestataire payé à la tâche par un donneur d’ordre centralisé aux pays bas et qui encaisse l’ensemble des profits générés par les salariés de Duppigheim.

 

Le démantèlement de l’entreprise et sa fragilisation irréversible a été méthodique et implacable :

  • Transfert du fonds de commerce et des fonctions commerciales de BFI au profit d’Unilever France,
  • Transfert des fonctions RH, finance, comptabilité…. en Pologne
  • Transfert de la R&D du site en Pologne,
  • Arrêt de la fabrication des soupes déshydratées au profit des sites allemands  
  • Cession de la filiale Alsa,
  • Transfert de la marque au profit d’une entité aux Pays-Bas
  • Mise au pas de BFI avec sa réduction de BFI en simple façonnier rémunéré 2% de ses coûts de production ne permettant même pas de verser une participation aux salariés alors que la marque est très profitable.   

 

Réduit à un rôle restreint de façonnier, BFI est totalement dépendant économiquement et lié par un contrat de travail à façon avec l’entité hollandaise du groupe (UEBV) qui est de fait son seul client et donneur d’ordre. BFI ne dispose d’aucune fonction centrale lui permettant de fonctionner comme une entreprise entière et n’a par conséquent plus aucune autonomie :

  • sur sa stratégie
  • sur ses volumes produits
  • sur le marketing et la commercialisation de ses produits
  • sur ses recrutements,
  • sur ses investissements

 

Après ce travail de démantèlement méthodique, le groupe Unilever s’est ainsi octroyé en 20 ans toute la latitude pour délocaliser en 2021 la production des soupes en Pologne et chez des sous-traitants à bas coûts en totale contradiction avec ses engagements écologiques et doper ainsi encore plus ses performances financières et boursières.   

 

Nous apprenons par ailleurs qu’Unilever a, dans le mépris total du code du travail et donc sans en informer les représentants du personnel, mandaté une banque d’affaires début 2019 pour rechercher des repreneurs pour le site. De 2019 à fin 2020, nous apprenons ainsi que 14 entreprises ont été contactées et que 5 avaient exprimé un intérêt.

 

L’Intersyndicale KNORR DUPPIGHEIM

Voir les commentaires

Publié le par FO UF-HPCI

Les soupes Knorr à Duppigheim fermées, 261 emplois menacés


Le groupe Unilever a choisi de fermer le site de production de soupes Knorr à Duppigheim. L’annonce a surpris les quelques 260 salariés présents sur le site, dont les emplois pourraient être supprimés.

C’est parti pour d’âpres négociations autour d’un plan social… Les 261 salariés de Knorr à Duppigheim ont appris jeudi matin que leur site de production de soupes serait très prochainement fermé. L’annonce de la cessation d’activité est venue du groupe propriétaire de la marque, l’américain Unilever lors d’une réunion du comité social et économique du site.
Olivier Dietrich, délégué syndical de la CFTC, détaille :
« On avait une réunion prévue avec la direction et c’est là qu’ils nous ont annoncé la cessation d’activité. On n’avait eu aucun élément antérieur laissant anticiper une telle décision. Désormais, nous voilà engagés dans un plan social. Les négociations vont commencer en avril. »
Les deux sites de production, éléments déshydratés (soupes en sachet) et éléments aseptiques (liquides et soupes en briques) sont concernés. Plus de 44 000 tonnes annuelles de soupes y étaient produites. La date effective de la cessation d’activité n’a pas été communiquée par la direction aux syndicats. C’est une baisse du « marché européen des soupes » qui a été avancée lors d’une réunion ce jeudi matin, comme l’explique Martial Schwartz, de Force ouvrière :
« On est dégoûtés parce qu’on a bien vu qu’il y avait des erreurs de gestion. Du côté des salariés, on a su s’adapter, se former, rester polyvalents… Il y a eu beaucoup d’efforts pour voir cette usine fermée au final… Et on nous parle du Covid, mais il a bon dos le virus ! »
Selon la direction, le marché des soupes a connu une baisse de 26% en volume entre 2012 et 2019, -23% pour Unilever France entre 2016 et 2020. Pour Unilever, l’outil industriel à Duppigheim n’est plus utilisé qu’à 40% de ses capacités.
Unilever a identifié 70 postes au sein des autres usines du groupe pour reclasser une partie du personnel au sein des usines d’Unilever de l’Est de la France. Le groupe a annoncé étudier des options pour reclasser le site, si possible avant la fin de l’année 2021.
Un site déjà malmené en 2014
En 2014 déjà, les salariés s’étaient mobilisés contre la direction générale du groupe pour éviter un transfert du site vers l’Allemagne lors d’une restructuration à l’échelle européenne. Ils avaient cependant dû accepter une fusion des deux sites de production, et la suppression de 31 emplois.
L’usine produit des soupes déshydratées et liquides de marque Knorr, mais aussi des produits de la gamme Maïzena. En 2019, Knorr avait produit un reportage publicitaire sur l’intérieur de l’usine de Duppigheim :
Le groupe Unilever en France emploie 869 personnes en 2019 dans six sites : outre Duppigheim, il est présent à Chevigny-Saint-Sauveur (Côte-d’Or), Le Meux (Oise), Ludres (Meurthe-et-Moselle), Saint-Dizier (Haute-Marne) et le siège social est à Rueil Malmaison. Le chiffre d’affaires de la filiale française était de 2,2 milliards d’euros en 2019. Parmi les marques du groupe, citons Magnum, Carte d’Or, Ben & Jerry’s, Cornetto, Lipton, Elephant, Pure Leaf, Pukka, Knorr, Amora, Maille, Maïzena, Viennetta, Dove, Signal, Monsavon, Timotei, Zendium, Axe, Brut, Rexona, Williams, Sun, Skip, Omo, Persil…

 

 

 

Voir les commentaires

Publié le par FO UF-HPCI

Duppigheim

Unilever va fermer l’usine Knorr, 261 salariés impactés

 

« Face au déclin structurel des ventes de soupes industrielles, le groupe Unilever annonce « la cessation d’activité de l’usine Knorr de Duppigheim » dans le Bas-Rhin dans le cadre d’un projet d’évolution de sa production de soupes en France. « Le site, où travaillent 261 salariés, produit à 47 % pour les marchés européens et à 53 % pour la France. Et son outil industriel est utilisé à seulement à 40 % de ses capacités », indique le communiqué du groupe. 

Unilever annonce notamment la mise en place d’un dispositif de transition professionnelle renforcé pour les salariés, la recherche d’un repreneur pour le site alsacien, et la sélection d’entreprises industrielles françaises pour la production des soupes liquides Knorr destinées au marché national.

 

Unilever va fermer l’usine Knorr
Unilever va fermer l’usine KnorrUnilever va fermer l’usine Knorr

Voir les commentaires

Publié le par FO UF-HPCI

Bonjour

triste annonce a l'instant, les élus sont en réunion extra , on leur annonce la fermeture des deux sites Duppi (1 & 2) Knorr!

ça touche 260 personnes

promesse de trouver 70 places sur les autres sites! 

Bref, dans une conjoncture ou le travail ne cours pas les rues, le comportement d'Unilever est une honte !

c'est un séisme actuellement sur ces deux sites.

ils auront une réunion le 6 avril (réunion 1) 

 

nous serons à leur côté, nous avons demandé une réunion des coordinateurs comité de groupe France et les élus de Duppi dans les plus bref délais.

 

 

 

 

Voir les commentaires

Publié le par FO UF-HPCI

Hier soir la direction a contacté Pascal pour lui apprendre son assignation à comparaître au tribunal jeudi 25 mars à 15h avec 10 autres personnes dont 4 salariés non protégés! Pour entrave aux personnes intérimaires.
Il fallait signer l’accord de fin de conflit pour que cet assignation soit annulée. Nous avions portant bien dit à toutes et tous que cette grève se finirait mercredi soir !  Nous étions même monté en plus pour discuter des modalités de fin de conflit avec la direction avant que ne tombe cet assignation.

nous avions consulté les salariés sur cette signature ou non de fin de conflit, au vue du critère d’urgence et protéger les salariés non élus ! Nous avons hier soir signé ce PV de fin de conflit.

concernant les NAO la direction veut absolument donner quelque chose, à date nous ne connaissons pas les modalités.

encore merci à celles et ceux qui ont été à nos côté, de près comme de loin.

nous n’avions cessé de trouvé des solutions de sorties de ce conflit mais en vain ! 
les jours de grèves seront donc lissés ou non à la convenance des salariés qui se feront connaître à Céline ou manager.

merci encore à toutes et à tous .

un rappel : la grève et un droit ainsi que la non grève . 
il est clair que tout cela laissera des traces.

bon courage aux salariés 

Voir les commentaires